Habitation

Que couvre l’assurance incendie exactement?

L’assurance incendie, appelée également assurance habitation, vous protège, vous et votre bien, contre toute une série de choses. Il existe trois types différents de couverture  : Les couvertures de base, les couvertures complémentaires fournies par votre assureur si vous avez un sinistre et les couvertures optionnelles ou  facultatives  qu’il vous est loisible de souscrire à titre complémentaire.
Les couvertures de base de l’assurance incendie

Chaque assurance incendie  indemnise les dommages matériels causés par l’incendie, l’explosion, l’implosion, la foudre, les attentats et conflits du travail, le heurt par un animal, le heurt par tout moyen de transport, la chute d‘un arbre sur le bâtiment, la tempête, la pression de la neige ou de la glace sur un toit, la grêle et les catastrophes naturelles. La plupart des assurances incendie étendent généralement ces garanties de base aux dommages causés par :

    l’électricité : l’action de l’électricité sur les installations et appareils électriques (par exemple, les dégâts occasionnés aux appareils électriques à la suite d’une surtension, ou la perte du contenu du surgélateur en résultant (décongélation), …
    la fumée ou la suie
    les dégâts des eaux provoqués par une rupture de canalisation, le débordement de gouttières, de sanitaires ou d'appareils électroménagers, l’infiltration d'eau par le toit, le gel (à condition que les mesures de précaution nécessaires aient été prises), …
    le bris de vitrage (par exemple, véranda, fenêtre),
    les dommages au bâtiment (par exemple, portes, fenêtres) causés à la suite d'un cambriolage ou d'un acte de vandalisme (dans certains cas, cette couverture n'est acquise que lorsque l’assuré a contracté également la couverture vol qui est facultative).

Les couvertures complémentaires de l’assurance incendie

Les garanties complémentaires ne couvrent pas directement les dommages proprement dits, mais bien les autres frais liés à un  sinistre  :

les frais de sauvetage :
        les frais découlant des mesures demandées par votre assureur afin de prévenir ou d'atténuer les conséquences du sinistre : par exemple, la bâche que vous avez tendue sur la toiture après que celle-ci a été détruite afin d'éviter que des infiltrations d'eau ne causent des dégâts supplémentaires,
        les mesures urgentes et raisonnables prises  par l’assuré de sa propre initiative afin de prévenir un sinistre en cas de danger imminent ou d’en atténuer les conséquences  : par exemple, l’utilisation d’extincteurs portatifs,
    les frais de conservation de vos biens pendant la durée de reconstruction du bâtiment (par exemple, le stockage des meubles dans un garde-meuble),
    les frais de démolition des biens endommagés, nécessaire ou non à la reconstruction, ainsi que le transport des déblais vers une décharge,
    les frais de relogement lorsque les locaux sont devenus inhabitables (l’étendue de cette garantie dépend d’un assureur à l’autre),
    les frais d’expertise du sinistre,
    Le chômage immobilier (dit également privation de jouissance), lorsque le bâtiment assuré est rendu inhabitable pendant la durée de reconstruction ou de réparation.
    le recours de tiers : la responsabilité civile extracontractuelle si un sinistre assuré s’étend aux biens de tiers (par exemple, un incendie qui se propage à une autre habitation).

Les couvertures optionnelles ou facultatives

L’assurance habitation propose certaines couvertures au choix comme la couverture vol et vandalisme et la couverture pertes indirectes  qui intervient pour des frais divers encourus à la suite d’un sinistre.
Pertes indirectes

Les pertes indirectes sont les pertes diverses, frais  et préjudices que vous subissez à la suite d’un incendie, d’un dégât des eaux, d’une tempête, … Qu’il suffise de songer aux frais de courrier, de voiture, aux pertes de temps, aux tracasseries administratives, etc.

C’est pourquoi, certaines assurances habitation prévoient une majoration automatique des indemnités (par exemple de 10 %) pour couvrir ces frais. Si la couverture pertes indirectes n’est pas reprise d’office dans l'assurance habitation, vous pouvez généralement la souscrire à titre de couverture optionnelle.

Pour des informations sur ce produit, veuillez nous contacter par téléphone au 02 242 48 50.

Complétez et envoyez nous le formulaire suivant à l'adresse info@bureaucga.eu pour une simulation:

Fiche Habitation

Nos autres produits

Intéressé par : Habitation ?